Politique

Condamnation de Bemba : c’est définitif, selon un fonctionnaire Onusien à Kinshasa

« Les déclarations de culpabilité et les acquittements concernant les accusés sont donc définitifs », a  déclaré M. Joseph Bakamba, représentant des agences du système de Nations Unies, lors du point de presse bimensuelle de la Monusco (Mission de Nations Unies pour la stabilisation du Congo) du 19 septembre 2018. Une déclaration qui vient alimenter le débat sur l’irrévocabilité de la condamnation de Jean-Pierre Bemba Gombo, ancien Vice-président de la République par la Cour pénale internationale (CPI), après l’invalidation de sa candidature à la magistrature suprême par la Cour Constitutionnelle.

Bemba aux côtés de Babala

Joseph Bakamba a expliqué mercredi que le 17 septembre 2018, la chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale a prononcé des peines à l’encontre de Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo. Ainsi dans sa décision, la chambre VII a -t-elle condamné M. Bemba à un an d’emprisonnement ainsi qu’à une amende de 300.000 Euros. M. Kilolo et Mangenda ont été chacun condamnés à une peine totale de 11 onze mois d’emprisonnement.  Et M. Kilolo a également reçu une amende de 30.000 Euros. La chambre a considéré que les peines d’emprisonnement avaient été déjà purgées, après le temps passé en prison. Par ailleurs, les amendes seront à verser à la Cour, dans un délai de trois mois, à compter de la décision et seront ensuite transférées enfin au profit des victimes. « Cette nouvelle décision intervient après l’annulation par la chambre d’appel des peines initialement fixées et le renvoi de la question pour un réexamen devant la chambre VII. Les déclarations de culpabilité et les acquittements concernant les accusés sont donc définitifs », a-t-il conclu.

Propos recueillis par Kabongo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Most Popular1111

To Top