Société

Des fidèles d’une église fermée agressent deux journalistes kinois

Un conflit de succession à la tête de l’église EELDA  fait des victimes au sein de la presse kinoise comme le révèle cette déclaration de l’ONG OLPA. Ci -dessous l’intégralité de la déclaration de cette organisation. 

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), ONG indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, condamne énergiquement l’agression brutale de Didier Kiku et Trésor Bazola respectivement journaliste et cameraman à Tokomi Wapi TV, station privée émettant à Kinshasa, capitale de la République du Congo (RDC).

Didier Kiku et Trésor Bazola

Ils ont été agressés, le 18 septembre 2022, par un groupe des dissidents de l’Eglise évangélique libre de l’Afrique (EELD’A) dans la commune de Kinshasa alors qu’ils effectuaient un reportage sur un rassemblement organisé par un autre groupe des fidèles de la même église qui exigeaient la reprise du culte et le départ de M. Romain Tshunza, responsable contesté d’EELD’A.

Didier Kiku et Trésor Bazola ont été séquestrés pendant plusieurs  heures dans l’enceinte de l’église par quelques dissidents proches du responsable contesté. La caméra a été endommagée et leurs effets personnels extorqués. Trésor Bazola s’en est sorti avec des lésions corporelles au niveau du cou.

De ce qui précède, OLPA condamne vigoureusement cet acte contre des professionnels de la presse en plein exercice de leur travail. Il s’agit manifestement d’une atteinte grave à la liberté de presse garantie par la législation nationale et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exhorte les dirigeants de EELD’A   à diligenter une enquête interne pour identifier les auteurs de ces actes afin qu’une action disciplinaire soit ouverte à leur encontre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Most Popular1111

To Top